IMG_20170817_195512 (3).jpg

D'origine bourguignonne, Jean Yves a été formé à des traditions où les bons repas tiennent une place de choix, et quelque soit sa situation, son goût pour la cuisine ne faiblit pas. Sollicité pour améliorer les pratiques culinaires en refuge de montagne, il a contribué entre autres, par une cuisine traditionnelle et inventive, à faire la réputation du refuge de la Pointe Percée dans les Aravis, puis celui du Crêt du Poulet en Belledonne.

Plus tard, avec sa compagne Michèle, il ouvre un restaurant à Grenoble, puis il fréquente divers stages de cuisine, notamment auprès de Régis Marcon,Christophe Arribert, Stéphane Froidevaux ou encore à l'école Ducasse de Paris. 

A propos des Tamaris, il reconnait volontiers que son projet d'ouverture d'une maison d'hôtes a été largement porté par sa passion de cuisiner et la possibilité d'offrir du plaisir avec sa table d'hôtes...

Coller aux modes et à l'air du temps n'est pas trop sa préoccupation, et il accorde peu d'intérêt aux discours convenus et excessifs, dupliqués mille fois de chroniques en revues et dans tous les médias. Aux Tamaris, sa cuisine cherche à être bonne, tout simplement, sans viser l'audace ou la facilité du paraître.

Exemple

Menu à 26 € (exclusivement le soir)

Les récents hôtes ont par exemple apprécié le velouté de fenouil au saumon, l'assiette marine composée de rillettes de maquereaux, tartare de daurade et purée "scordalia" au cabillaud, ou encore le risotto truffé aux champignons et artichaut, les agnolotti au Gorgonzola, poire et noix , le mignon de porc  en croûte à l'ail des ours et amandes, le parmentier de canard confit et châtaignes, le médaillon de veau au pesto, la brochette de St-Jacques sur crème de carottes épicée, le grand macaron aux framboises, la tarte sablée aux quetsches, le savarin à l'orange, etc.

Tout est fait maison, autant qu'il est possible, et les ressources du jardin sont à l'honneur quand elles le peuvent.

Il y a quelques années, il avait créé un site Internet, La Compagnie du Goût, qu'il alimentait de chroniques sur la cuisine et le plaisir, et qu'il aurait souhaité développer comme lieu d'échanges et de partage. Mais l'investissement nécessaire (en temps, travail et financier) pour une mise à jour régulière du site et sa trop faible fréquentation en ont décidé autrement et ce site a été abandonné. Néanmoins l'idée de partager ses pratiques et ses réflexions sur la cuisine n'a pas été abandonnée par Jean Yves qui a décidé de les reprendre ponctuellement et les intégrer directement sur ce site des Tamaris​ où vous pouvez les suivre dans le menu  CHRONIQUES

© 2018  Jean Yves GOUJON -  Créé avec Wix.com