La cuisine est d'abord une histoire de rencontre(s), d'élans amicaux et/ou amoureux, d'obsession et de curiosité, une histoire de peines et de tristesse parfois, ou de facéties. Elle a besoin de battements sensibles autant que de maîtrise du geste et des pesées, de bienveillance autant que d'autorité, de solitude aussi souvent que d'assemblée.

La cuisine donne à rire ou à se fâcher, à envier ou à exécrer, c'est selon. Elle mène à l'excès, mais elle demande beaucoup d'humilité, elle tolère même d'afficher son humilité à l'excès !

La cuisine exige de la culture et du bon sens, de la mémoire, de la simplicité. Dans tous les cas elle est inépuisable à raconter. Ces chroniques voudraient être de cet esprit-là.

Tandis que livres et magazines de recettes naissent  par dizaines chaque année, les blogs de recettes prolifèrent en se marchant les uns sur les autres, se recopiant souvent sans vergogne sans craindre le ridicule quand les copié/collé se multiplient sans même purger les fautes de syntaxe ou d'orthographe du modèle recopié...

La priorité n'est donc pas ici de suivre le mouvement, et les recettes ne seront souvent qu'un prolongement des chroniques.

Elles ne prétendent pas être originales, mais il y a néanmoins une volonté d'originalité dans la démarche qui les justifient.

© 2018  Jean Yves GOUJON -  Créé avec Wix.com